lundi 22 mai 2017

Dernière visite à Kalche

Fin Avril, 2 membres de l'associations sont passés à Kalche.
Bénédicte et Jérôme, accompagnés de leur enfants et des parents de Béné ont passé 3 jours sur place.
Ils ont pu faire un point sur les actions passées et en cours de l'association.
Vous trouverez ici le compte-rendu détaillé de leur visite : CR Kalche Avril 2017

Et ici les compte-rendus de Tobias et des 2 sages-femmes qui étaient à Kalche en novembre 2016 :
CR Tobias
CR Sage-femmes

Ci-dessous quelque photos de Kalche prises lors de ce séjour d'Avril 2017:




Nirmala (institutrice payée par l'association) montre aux élèves les dessins fait par la classe de grande section de Saint Hilaire

Nirmala montre aux élèves les dessins fait par la classe de CM1 de Saint Hilaire


Activité des enfants quand ils ne sont pas à l'école


mercredi 30 novembre 2016

Bilan et Actions à venir

Suite à une réunion de l'association le 6 novembre dernier, ci-dessous un état des actions passées et à venir de l'association pour le village de Kalche :

1.     Situation actuelle à Kalché :

Les toilettes de l'école ne sont pas terminées.
L'exode des jeunes hommes continuent (vers le Qatar par exemple), laissant femmes et enfants seuls, ce qui est un signe de grande pauvreté.
Les enseignants sont très peu formés à l'anglais, et l'école manque d'enseignants qualifiés.


2.     Nouvelles visites sur place en novembre :

Trois personnes vont passer 3 semaines dans le village  du 17 novembre au 8 décembre 2016. Il s'agit de 2 sages femmes envoyées par AMZH (Aide Médicale au Zanskar et en Himalaya), et d'un jeune ingénieur Tobias qui habite Bernin (Isère).
La mission des sages femmes a été définie par AMZH et tourne autour de la santé et de l'aide aux femmes du village.


3.     Nos priorités :

     finir la construction des toilettes de l'école.
     apporter une formation à l'anglais aux enfants et à un jeune enseignant engagé par les villageois qui n'attendent plus rien d'un gouvernement népalais inefficace. Un complément de salaire permettrait de le fixer au village.
     apporter un complément alimentaire aux enfants à midi (ils ne mangent que 2 repas par jour avant et après l'école) avec des flocons de riz pré-cuits (betten rice) pour commencer.
     installer un filtre à eau pour que les enfants aient de l'eau potable à l'école.
     étudier la possibilité d'installer des capteurs solaires à l'école, et/ou un filtre à eau solaire.
     aider les familles à scolariser les enfants en diminuant leurs frais : achats de cartables et cahiers... sur place, équipements scolaires donnés aux enfants à l'inscription à l'école.
     il y a aussi un mur de soutènement à construire en dessous de l'école.


4.     Mission de Tobias :

Nous l'avons chargé de suivre le chantier de la construction des toilettes et de l'installation du filtre à eau, avec l'aide de notre correspondant népalais Lhakpa Sherpa qui l'accompagnera à Kalché pour le démarrage.

Il fera aussi du soutien en anglais à l'école. Soutien qui se poursuivra avec des jeunes étudiants de Kathmandu qui ont un bien meilleur niveau en anglais que les enseignants actuels.
Il faut bien sûr payer leurs frais de transport, logement et une rémunération pour leur travail.
Il essaiera de démarrer la distribution du betten rice et autres céréales à midi.
Il doit nous donner son évaluation à son retour (fin décembre) sur les possibilités d'équipement en énergie de l'école.


5.     Nos besoins dans l'immédiat :

Si nous voulons prolonger l'aide alimentaire et la compléter avec d'autres céréales, il nous faudrait un budget d'environ 1800 € par an.

Nous recherchons des jeunes (ou moins jeunes !) bénévoles qui veulent aller sur place prendre le relais de temps en temps. Cette action humanitaire peut aisément s'associer à une visite du Népal, un trek …

Ce pays et ses habitants sont tellement merveilleux qu'ils ne seront pas déçus !

Nous rappelons que les adhésions à l'association (10 € ) et dons, sont les bienvenus, et permettent de continuer l'aide à ce village perdu dans la montagne népalaise.

Chèques à l'ordre de  l'association « Solidarité Kalché Népal »
97 route des 3 villages 38660 Saint Hilaire du Touvet,
ou par virement sur lepotcommun.com : https://www.lepotcommun.fr/pot/9fh1gysd


mardi 28 juin 2016

Dernières nouvelles de Kalche


Suite au retour de Patrick et aux échanges par Skype entre Michel et Sonam, nous avons des nouvelles fraîches de la situation à Kalche.

Ecole : toutes les salles de classes sont finies, crépi et sols, les toilettes sont toujours en cours de fabrication.

Enseignants : la présence des 3 enseignants officiels était très légère lors de la venue de Patrick. Rammani, le directeur totalement discrédité dans le village  depuis longtemps, a été mis en cause pour corruption au District.

Devant cette situation, les villageois ont embauché un nouvel enseignant local : Omé Tamang, 26 ans, niveau 11 (équivalent de 1ère en France) qui est originaire de Kalche et y vit.

De plus Sonam, le fils ainé de Lhakpa, est allé de sa propre initiative pendant une semaine à Kalche pour donner des cours d'anglais aux plus grands. Il pense y retourner ou demander à des amis d'y retourner. Il se sent très concerné par l'avenir de son pays en général et par l'éducation des jeunes enfants à Kalche en particulier.
Son intervention a été bien acceptée aussi par les profs présents.
Dans ce contexte, l'association Solidarité Kalche prendra en charge les déplacements de Sonam et de ses amis.

Sonam avec les enfants de Kalche

 Gros travaux : les villageois sont très occupés par des multiples grands travaux en cours : la réalisation de 4 réservoirs pour l'adduction générale d'eau pour le village, la construction de 3 passerelles sur la Darkhu Khola.
 
Un des quatre réservoirs au-dessus de Kalche

De gros travaux en cours

Maison de village : la maison moderne parasismique (financement japonais) qui était à peine commencée en Mars, est quasi fini. Elle comporte des toilettes, un espace médical et plusieurs petites pièces.

Subventions du gouvernement : Les choses bougent enfin grâce entre autre à la pression de l'aide internationale.
170000 Rps pour l'école à condition qu'ils finissent les toilettes.
200000 Rps vont d'autre part être distribuées aux familles qui reconstruisent leur maison, à condition qu'elles aient fini leurs propres toilettes.

Santé :
Grace à l'association AMZH (http://amzhimalaya.canalblog.com/), deux sage-femmes françaises devraient passer 6 semaines à Kalche à l'automne prochain.

Mousson : elle est très violente actuellement et l'accès par Karanithar est presque impossible (traversée de la rivière).

Une des "nouvelles" maisons, en amont du vieux village de Kalche
Et enfin, vous trouverez ici les liens vers 4 videos faites par Michel :
Kalche, Nepal : La maison , la lessive, les traditions ...
Kalche, Nepal : Travaux des champs
Les villages détruits , la reconstruction, l'école de Kalché
Kalche, Nepal : Les jeux, les écoles, la classe, les écoliers

mardi 5 avril 2016

KALCHE NEPAL : L'ECOLE EST FINIE !




De retour du Népal, et d'un séjour plus approfondi  de 5 jours au village voici les dernières nouvelles de Kalché :
Le bâtiment de 30 m de long sur 5 m de large s'étire sur la petite terrasse sur les pentes de Kalché.
les villageois qui l'ont construit ont respecté les consignes antisismiques.



On a du mal à mesurer le travail de portage ( 250 sacs de ciment, près de 1000 sacs de sable provenant de la rivière 300 m plus bas), de béton à brasser à la pelle (pas de bétonnière!), à couler pour les murs et les dalles.

Les 136 enfants inscrits régulièrement se sont précipités avec enthousiasme dans leurs nouvelles salles de classe neuves, avec pour chacun, une grande fierté, un cartable-sac à dos neuf, 1 crayon, 1 stylo, 1 gomme et 1 taille crayon, achetés à Kathmandu. 170 autres enfants sont venus et nous espérons bien qu'ils seront scolarisés à la prochaine rentrée scolaire en Mai.


Il y a une furieuse envie d'apprendre après 11 mois avec peu de jours d'école depuis le tremblement de terre. L'école est vécue comme un immense privilège pour ces enfants qui travaillent dur dans les champs, les bois, ou gardent leur petit frère ou sœur.

Les beaux dessins de l'école de St Hilaire ont été suspendus dans la classe. Ainsi qu'une mappemonde.



Les 40 fiches en anglais, personnalisées avec photo, des classes des grands de St Pancrasse ont été distribuées.  Ils étaient ravis de voir les mines réjouies des petits français si différents ! S'en est suivi un long et dur travail d'une journée avec les classes des niveaux 3, 4 et 5 de Kalché (42 élèves) pour  faire remplir en anglais et népali leurs fiches personnalisées, que nous avons rapporté. Une photo de chaque écolier a été prise ainsi qu'une vidéo (rires!).
Ces fiches de France et du Népal ont été mises en correspondance pour permettre à tous les enfants de correspondre personnellement entre eux .




Le prochain échange de courriers est prévu en Mai .

Il y a eu de nouveau un travail avec le médecin du village, un travail sur l'amélioration du captage de la source tout en haut du village acheminée à l'école par les 555 m de tuyau fourni pour avoir l'eau potable (avec filtre) à l'école.
Une étude a été faite d'une éventuelle « cantine » et un chiffrage (fourniture alimentaire à midi) pour fixer les écoliers à l'école la journée et inciter les parents à la scolarisation, qui est faible (30%).

Le chef du village a signé les « certificats de jumelage » que nous rapportons aux maires de nos 3 communes.



Il y a encore quelques difficultés plus ou moins faciles à combler :
                    pas de tableaux dans les classes (nous avons demandé à Lhakpa et Sonam Sherpa nos interlocuteurs à Kathmandu de les acheter et de les faire installer au mur, c'est urgent)
                    les toilettes ne sont pas encore construites, mais ils nous ont assurés qu'ils vont les faire et nous envoyer des photos,
                    les instituteurs habitent loin (3 ou 4 h de marche à pied par les sentiers) et ne viennent pas toujours, et parlent très peu l'anglais,
                    la subvention du gouvernement (1600 €) tarde à venir, Rappelons que les dons du «Plateau» ont été de 8600 € pour cette école. Les remerciements de toutes parts ont été incroyablement chaleureux. Et soyez-en tous encore remerciés .
Nous avons fait une lettre au responsable local du District du Ministère pour appuyer les demandes du chef du village (subvention et nouveau poste de professeur formé en Anglais).

La distribution de 60 kg de vêtements récoltés ici, pour remercier les gens qui ont travaillé bénévolement et collectivement à la construction, a été très appréciée, et s'est faite dans le calme, sans problème.

Nous avons comme d'habitude été accueilli avec le sourire népalais, et nous vous recommandons cette destination de vacances dépaysante, en sachant que vivre chez l'habitant dans un pays sous développé, ce n'est pas le club Méd !!

Un grand merci à tous ceux qui ont contribué de différentes façons à ce résultat.
Les enfants népalais ont soif d'apprendre et ont tant besoin d'instruction.

Chantal et Michel Breyton, pour Solidarité Kalche Nepal.

Le rapport complet de Chantal et Michel : ici (3Mo, haut débit conseillé)

mercredi 2 mars 2016

Avancement des travaux

Etat des lieux fin février 2015 :
- la démolition de la ruine et le tri des matériaux récupérables

- le transport des matériaux : les habitants de Kalché sont allés chercher les 208 sacs de ciment et les fers pour le béton armé à 2 heures de marche par un petit sentier et 600 sacs de sable à la rivière 400 m plus bas.

Tout étant porté à la népalaise avec une sangle sur le front.
Les femmes ont pris une large part au transport.


- ensuite il a fallu casser les cailloux pour faire du gravier et les laver pour faire le béton.

- quand la plateforme a été nivelée, les fondations creusées, des maçons et Lhakpa Sherpa ont aidé les villageois à préparer les ferrailles pour réaliser une construction antisismique, puis à mélanger le béton à la main.
- 14 piliers (en béton armé) ont été construits, puis les murs montés en pierres. 6 petites classes sont prévues (voir ci joint les dernières photos reçues par internet).
Il reste à faire le chainage supérieur, à reposer la charpente métallique et le toit en tôle récupérés sur l'ancienne école.
Un travail de titans, seulement avec leurs mains et leur front.
Le suivi du chantier s'est fait grâce à des échanges sur skype avec Lhakpa Sherpa, quand il y avait du courant à Katmandou !
La famille Wagnon de St Bernard s'est rendue sur le chantier en février et nous a fait parvenir 4 photos jointes et nous (C. M. Breyton) retournons sur place pour "inaugurer" l'école le 15 mars 2016, puis encore une visite en mai.

Rappelons que nous sommes tous des bénévoles et que l'argent récolté sert intégralement et uniquement à la construction de l'école.

Merci pour vos dons

Nous remercions vivement toutes les personnes qui ont fait des dons, en argent ou en vêtements
(120 familles au total).
La salle polyvalente de St Pancrasse était pleine pour la réunion de présentation du projet de reconstruction de l'école de Kalché au Népal, le 29 janvier.
Après avoir rappelé la genèse du projet, un diaporama a permis de présenter :
- tout d'abord le Népal,
- puis le village de Kalché (accès à pied, village isolé et sinistré de 2500 habitants, à 1800 m d'altitude)
- ensuite l'opération "échange de dessins" avec les 2 écoles du Plateau réalisée en novembre 2015,
- l'analyse de la situation sanitaire faite par l'équipe d'infirmières qui sont allées sur place aussi en
novembre
- et la décision prise par les villageois de reconstruire leur école, si on leur achetait les matériaux qu'ils ne peuvent financer eux mêmes, décision prise lors de notre visite sur place en novembre.